Blog

  1. La maison
  2. Pathologie
  3. Booster sa fertilité après 40 ans : les meilleurs conseils médicaux
Booster sa fertilité après 40 ans : les meilleurs conseils médicaux

Booster sa fertilité après 40 ans : les meilleurs conseils médicaux

Les problèmes liés à l’âge sont particulièrement nombreux : douleurs articulaires, maux de dos, diminution de la vision et trous de mémoire. Mais le problème le plus courant et qui est de taille est l’infertilité. Alors que, selon des statistiques, les couples envisagent de plus en plus tard de concevoir un enfant, les problèmes liés à l’infertilité sont quant à eux de plus en plus présents et concernent de plus en plus de jeunes. Dès 40 ans, les couples ont du mal à concevoir et leurs rêves d’avoir un enfant sont menacés.

Quelles sont les causes de l’infertilité ?

Booster sa fertilité après 40 ans

L’infertilité chez l’homme ou chez la femme peut avoir différentes causes c’est pourquoi, si le couple a du mal à concevoir un enfant, il faut s’approfondir pour voir d’où vient le problème et chez qui ce dernier se trouve-t-il. L’infertilité peut être chez une partie comme chez les deux parties du couple et trouver la cause permet de mieux résoudre le problème.

L’infertilité chez l’homme

Chez l’homme infertile, le problème peut être lié à :

  • Son taux de testostérone.
  • La mauvaise qualité du liquide séminal.
  • Des problèmes de l’érection ou des problèmes physiques liés à l’organe reproducteur.

Ces deux facteurs peuvent jouer sur les spermatozoïdes qui voient leur nombre diminuer, il y aura donc moins de spermatozoïdes qui fécondent l’ovule ou alors, qui sont de mauvaise qualité et qui n’atteignent même pas celle-ci.

L’infertilité chez la femme

Ce problème chez la femme est principalement du à des maladies ou des troubles liés à son système reproducteur. On peut notamment citer les troubles hormonaux, le syndrome des ovaires polykystiques, les anomalies morphologiques de la cavité utérine ou du col utérin, l’Endométriose qui touche de plus en plus de femmes et qui provoquent des problèmes de procréation chez 30 à 40 % des femmes qui en souffrent.

Néanmoins, chez les deux sexes, des facteurs communs entrent en jeu comme le tabagisme, la prise de substances illicites comme les drogues, les boissons alcoolisées, la prise excessive de café ou encore, l’obésité. C’est pourquoi, avant de concevoir un enfant, veillez à surveiller vos consommations et votre poids.

Les ondes du téléphone, un autre problème pour la fertilité masculine

Alors qu’on ne s’en doute pas forcément, l’infertilité chez l’homme a aussi pour cause de la technologie. Selon une étude menée par trois scientifiques internationaux dont un chercheur à l’université d’Alto en Finlande, le directeur du Centre Américain de médecine de la reproduction à la clinique de Cleveland ainsi qu’un professeur de l’université du Cap-Occidental en Afrique du Sud, la fertilité masculine est menacée et mise en danger par les émissions des ondes électromagnétiques.
En effet, selon ces mêmes études, les ondes ont un impact direct sur la qualité du liquide séminal et l’utilisation fréquente du smartphone ou de n’importe quel autre appareil électromagnétique peut réduire la qualité du sperme le rendant de mauvaise qualité et ce, car ces ondes ont un impact direct sur le nombre de spermatozoïdes qui se voient réduit, leur morphologie qui est déformée, leur motilité et la viabilité de ceux-ci. Le stress oxydatif produit par l’exposition aux ondes électromagnétiques favorise à la mauvaise qualité du liquide séminal mais aussi, sur la production de testostérone.
Pour réduire ce problème, les hommes peuvent éviter de mettre leurs téléphones dans leurs poches à risque de l’oublier n’importe où ou d’opter pour des patchs anti-ondes. Ceux-ci sont disponibles sur le Net et représentent un léger patch ressemblant à des autocollants et que l’on colle à l’arrière du téléphone pour que celui-ci absorbe un pourcentage des ondes émises sans pour autant réduire la qualité du réseau ni celle des échanges.

Comment booster sa fertilité après 40 ans ?

Booster sa fertilité après 40 ans

Outre les problèmes liés au système reproducteur que ce soit chez la femme ou chez l’homme qu’il faudra régler en procédant à une opération chirurgicale et après examen approfondi des patients chez leurs médecins traitants, il est possible de booster sa fertilité après les 40 ans pour les couples qui n’ont aucun problème physique mais tout simplement du mal à procréer.

Pour ce, il est recommandé de réduire sa consommation d’alcool et de café et de bannir la prise de drogue. La réduire est également possible mais il vaut mieux l’éradiquer du quotidien d’autant plus qu’un enfant est en route. Il est également recommandé de réduire sa prise d’antalgiques et de surveiller son cycle pour trouver la meilleure période pour l’ovulation.

Pour booster la fertilité, il faudra aussi dire stop aux régimes draconiens et pratiquer une activité physique régulière pour booster son métabolisme. Pour les hommes, il est recommandé de garder ses parties génitales au frais et de ne pas porter de pantalons serrés qui augmentent la chaleur au niveau des testicules et réduisent la qualité du sperme et donc, des spermatozoïdes.

Auteur: Chris

Laisser un commentaire