Blog

  1. La maison
  2. Pathologie
  3. Spasmophilie que faire : comment réagir en cas de crise ?
Spasmophilie que faire : comment réagir en cas de crise ?

Spasmophilie que faire : comment réagir en cas de crise ?

La spasmophilie, ou plus communément appelée crises de tétanie, se traduit pas des tremblements, des palpitations et de l’hyperventilation. Elles peut être très invalidante pour les personnes qui en sont atteintes. Ce sont les femmes qui sont les plus touchées par les crises de tétanie.

La plupart disent ressentir au début des bouffées de chaleur intenses et des fourmillements dans les mains, pour ensuite souffrir de tremblements et d’hyperventilation. Ces symptômes très impressionnants sont mal vécus et entraînent un grand état de fatigue après s’être calmés. Même si l’on connaît encore mal les vraies causes de la spasmophilie, on sait aujourd’hui que le stress et l’angoisse sont des éléments déclencheurs.

Suivez cet article pour savoir comment se détendre que faire en cas de spasmophilie.

Quels sont les symptômes de la spasmophilie ?

spasmophilie

Bien que les symptômes de la spasmophilie différent d’une personne à une autre, les spécialistes s’accordent à dire qu’ils surviennent tous ou un partie chez la majorité des sujets étudiés.

Parmi les principaux symptômes des crises de tétanie, nous citerons les suivants :

  • Les paupières et les muscles du visage qui frissonnent ;
  • Un sentiment d’étouffement accompagné d’une hyperventilation ;
  • Des crampes au niveau des bras et des mains, dans certains cas associées à des fourmillements ;
  • Des contractions dans la gorge et palpitations ;
  • Des vertiges et des troubles digestifs ;
  • Une sensation de grand épuisement après la crise.

Que faut-il faire en cas de crise ?

Dés que vous ressentez les prémices d’une crise de spasmophilie, il est conseillé de vous asseoir au plus vite. Essayez ensuite de ralentir volontairement votre rythme respiratoire. En effet, le fait d’inspirer profondément et de bloquer la respiration durant une dizaine de secondes avant d’expirer lentement permet de contrôler la situation.

Un certain nombre de spécialistes en spasmophilie préconisent de respirer dans un sac en plastique en le maintenant contre le nez et la bouche de façon étanche. D’après eux, c’est le dioxyde de carbone présent dans l’air que vous respirez qui minimiserait les effets de l’hyperventilation. Cette manière de faire semble convenir à plusieurs personnes souffrant de crises de tétanie.

Laissez la crise passer en vous détendant au maximum et portez votre attention sur toutes les parties de votre corps. Dans le cas où ces techniques de détente ne marchent pas, et que les crises de spasmophilie deviennent répétitives et handicapantes dans la vie de tous les jours, les médecins prescrivent des traitements contre l’anxiété.

Est-il possible de prévenir une crise de spasmophilie ?

Pour prévenir les crises de spasmophile, il est important de réduire le niveau d’anxiété. Pour cela, plusieurs mesures peuvent être prises.

Il est par exemple important de pratiquer régulièrement voire quotidiennement une activité physique. De plus, il est conseillé de diminuer votre consommation de café, de thé et de boissons énergétiques. Il faut également éviter de trop veiller le soir et dormir suffisamment.

En outre, il est recommandé de consulter chez un sophrologue ou un psychologue. Ils vous apprendront différentes techniques de relaxation et de méditation capables de prévenir efficacement les crises de spasmophilie.

Si malgré toutes ces mesures, les crises continuent et se multiplient, nous vous conseillons de faire appel à un psychiatre pour éventuellement mettre en place un traitement médicamenteux contre l’angoisse et l’anxiété.

Auteur: Chris

Laisser un commentaire